46e Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême - Du 24 au 27 janvier 2019

En 2018, Cosey, le lauréat du Grand prix, était à l’affiche du festival international de la BD à Angoulême.
Chaque année depuis 1974, une grande figure du 9e art est primée pour l’ensemble de son œuvre. Autant de créateurs qui prouvent combien la bande dessinée compte parmi les formes d’expression les plus fécondes, les plus inventives !


En attendant le 27 janvier et le palmarès 2019 de la 46e édition, voici cinq noms emblématiques de cette très riche histoire !


- La série Jonathan de Cosey (16 volumes)


Une BD indémodable et intergénérationnelle ! Quelque part dans l’Himalaya, Jonathan erre à la recherche de ses souvenirs. La piste qui le conduit sur les traces de son passé lui réservera de nombreuses épreuves…


- La série Jeremiah d’Hermann (34 volumes - 10 dans cette sélection)


Nomades, indépendants et à l'occasion redresseurs de torts, Jeremiah et Kurdy manient l'humour comme leurs poings, de manière plutôt percutante. Dans un monde anéanti par la folie des hommes, la règle du jeu, c'est la loi du plus fort.


- La série Les Déblok de Florence Cestac (7 volumes)


Farfelue et loufoque, la famille Déblok nous entraîne, via la plume et le pinceau de Florence Cestac, dans un univers de folie douce.


- La série Coup de sang d’Enki Bilal (3 volumes)

Fidèle à ses thèmes de prédilection, Enki Bilal explore les conséquences possibles des dommages infligés au climat, dans un registre graphique nerveux qui comblera ses très nombreux fidèles.


- La série Le Grand Mort de Régis Loisel (6 volumes)

Rescapées du tremblement de terre qui a dévasté Paris, Pauline et Gaëlle tentent de retourner en Bretagne. Ici aussi, la catastrophe a frappé ! Une série "apocalyptique"  au ton juste et intelligent.

 

 

 

 

Visite du Festival  =>  ICI

 

Prix du meilleur album : le Fauve d'or

 

 

Retrouvez d’autres titres de ces auteurs en saisissant leur nom dans le moteur de recherche !