Patrimoine ferroviaire : rotondes, ateliers et dépôts disparus

Les Journées européennes du patrimoine des 18 et 19 septembre 2021 auront pour thème principal « Patrimoine pour tous ».

Les Trains de plaisir ou « la mer à cinq francs »

À partir des embarcadères parisiens, les habitants de la Capitale profitent de leur jour de repos pour s’évader, les trains de plaisir sont pris d’assaut !

Paysage et chemin de fer vers 1850

En 1857, Adolphe Maugendre (1809-1895) réalise pour la compagnie des chemins de fer de l’Est une série de 30 planches lithographiées sur la ligne de Paris à Strasbourg

Travailler sur les voies dans les années 1945-1950

Après la Seconde Guerre mondiale, Ferdinand Dubreuil (1894-1972), artiste cheminot, dessine « Les Hommes du rail ».

Prévenir l’accident : l’affiche de sécurité à la SNCF (1941-1986)

Datés de 1941 à 1983, 63 affiches lithographiées et 8 maquettes d’affiches peintes à la gouache sur carton...

L’apprentissage dans les ateliers et dépôts (1920-1930)

Pour s’inscrire dans le thème « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie ! » des Journées européennes du Patrimoine 2020, découvrons comment un jeune se formait aux métiers du chemin de fer.

Harmonie des agents P.L.M. de Dijon.

Dès les années 1880, les compagnies ferroviaires encouragent la formation de sociétés musicales allant jusqu’à fournir l’instrument de musique.

Le chemin de fer Decauville

Le petit chemin de fer construit par la Société Decauville rencontre un vif succès lors de l’Exposition Universelle qui se tient à Paris en 1889...

Le Jeu du chemin de fer, du divertissement à l’aspect didactique

Un jeu de l’oie imprimé à Metz1 vers 1855 réalisé d’après l’idée d’Ernest Henry, chef de la division du mouvement au chemin de fer de Nancy à Sarrebruck.

Limoges. Bibliothèque de la gare, novembre 1931.

En 1852, Louis Hachette (1800-1864) signe un accord avec la Compagnie du chemin de fer du Nord pour ouvrir des bibliothèques de gare.

Marcel Proust et le train, de l’indicateur des chemins de fer aux voyages intérieurs

Marcel Proust affectionne particulièrement le train lors de ses déplacements en France et à l’étranger.

Une apparence d'affiche ferroviaire pour cette aquarelle datant de 1915

La forme, le contour et les couleurs ressemblent aux affiches et guides édités par les compagnies ferroviaires vers 1910, l’artiste en détourne les codes.