Une parution sur les chemins de fer d'Alsace-Lorraine sous tutelle allemande de 1871 à 1919

 

Après la défaite de la France en 1871 et la perte de l’Alsace-Lorraine, la Compagnie des chemins de fer de l’Est entre dans le giron de l’Empire allemand jusqu’au Traité de Versailles signé le 28 juin 1919.

En quatre décennies, l’administration impériale transforme les lignes héritées de la Compagnie des chemins de fer de l’Est en un réseau autonome ancré au cœur de l’Europe : les chemins de fer impériaux d'Alsace-Lorraine (Reichs-Eisenbahnenein Elsass-Lothringen (EL). Jean-Georges Trouillet décrit l’organisation tout à fait spécifique de ce réseau dont les lignes desservant Bâle, Mulhouse, Strasbourg, Metz et Luxembourg enregistrent un trafic voyageurs non négligeable mais surtout un exceptionnel trafic minier et sidérurgique. Le dépouillement et la confrontation de nombreuses sources en langue allemande viennent éclairer cette période considérée comme "l’âge d’or'' des chemins de fer en Alsace-Lorraine et Luxembourg. L’auteur, ingénieur de formation et maître d’œuvre en matière d’infrastructures ferroviaires (en Suisse et en Alsace), passe en revue aussi bien les aspects sociaux que les enjeux militaires. Un beau livre de référence magnifiquement illustré, écrit avec rigueur et passion.

 

Carte postale Strasbourg

 

 

Carte postale issue d’une série représentant les différents réseaux ferroviaires allemands. En dessous de la cathédrale de Strasbourg, sont représentés la gare de Strasbourg, le pont de Kehl, la gare de Metz et la vieille ville de Luxembourg. La roue ailée surmontée d’une couronne impériale souligne le statut particulier du réseau. (Coll. J.-G. Trouillet).

 

 

 

 

 Gare de Metz -1908

 
Vitrine de l’Empire allemand aux portes de la France, la nouvelle gare de Metz est inaugurée en 1908. Spacieuse, moderne et lumineuse, les voyageurs y trouvent toutes les commodités (comme le précise l’imposant panneau blanc) : salles d’attente, consignes à bagages, toilettes et bains, agence postale et télégraphique. (Coll. J.-G. Trouillet).

 

 

 

 

 

Consultation sur place pour tous et prêt possible pour les lecteurs inscrits à la BCPC.